Vous ai-je déjà dit que j’aimais beaucoup Anna Gavalda ? Je crois bien que oui. Tant pis si je me répète. Si je ne devais choisir qu’un auteur à relire encore et encore, c’est elle que je choisirais. Pour le travail de ses personnages, sa sincérité, son écriture si efficace… et parce qu’elle m’émeut à chaque fois. J’ai lu certains de ses livres plusieurs fois. La pauvre couverture de « Ensemble c’est tout » est tellement abîmée que j’ai été presque honteuse de la prendre en photo sur un précédent post.
Avant de me dire qu’il n’y a pas de honte à avoir aimé un livre au point de l’avoir usé.

Quand j’ai commencé à écrire, je me suis laissée porter. Je n’ai pas pensé à ce que faisait les autres auteurs. Je m’inspirais bien sûr, mais je laissais mes mots prendre le dessus, sans réfléchir à l’après, sans réfléchir à ce qu’on penserait de ce que j’ai fait. Et puis récemment, j’ai fais une pause dans l’écriture. J’ai lu d’autres livres, découverts des auteurs sur les réseaux sociaux, j’ai travaillé pour la promotion de Reprendre son souffle… Quand je suis sortie de cette pause, j’ai eu l’impression que je devais tout réapprendre. Retrouver l’équilibre comme lorsqu’on remonte à vélo. Je ne suis pas encore au stade adulte dans l’écriture. Je suis plutôt comme un enfant en cours d’apprentissage. Et comme sur un vélo, je manque encore un peu d’assurance et j’ai parfois peur de tomber.

Après cette pause, je me suis remise en scelle, mais j’étais un peu vacillante. Plus très sûre de moi. Parce j’ai eu peur de tomber, j’ai essayé de faire comme les autres. Ceux dont j’aime la plume, ceux qui « fonctionnent ». J’ai même essayer de faire comme Anna Gavalda. D’adopter son ton. Ses formulations. Et bien sûr, le résultat, vous le connaissez déjà : je suis tombée ! Il m’a fallu un peu de temps pour comprendre que je n’allais nulle part en cherchant à faire comme les autres. Et comprendre que personne d’autre que moi n’est le mieux placé pour tenir mon guidon.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Marie Nomis - Actualités

Marie Nomis, 34 ans – Lille

Bienvenue sur l’espace actualités ! Ici, je vous parle de mon premier roman, des étapes de la création jusqu’à son envol en tant que livre. Mais aussi de mon processus d’écriture, de mes doutes, de mes difficultés.

Pour me suivre ailleurs

Catégories

Catégories

Catégories

Archives