Ma routine d’écriture

17 Mar 2021 | Ecriture, Vie d'auteur | 0 commentaires

Quand j’écris, j’ai 2 phases.
-La phase d’euphorie où mon histoire m’obsède. Je me fais alors l’effet d’une droguée qui a besoin de sa dose, qui y pense tout le temps et dont le manque serre le coeur (oui, à ce point).
-La phase de doutes et de lassitude, où j’ai envie de tout lâcher.

Pour Reprendre son souffle, j’ai eu 2 phases de doutes et de lassitude mais elles n’ont pas duré. J’ai surtout vécu une aventure d’euphorie permanente. Je planais complètement !
Avec mon 2e roman, j’enchaine les phases d’euphories et les phases de doutes et de lassitude. Une petite foulée, un point de côté, une nouvelle foulée, un nouveau point de côté. J’aurais pu être tentée d’abandonner mais vous savez que je n’abandonne jamais, alors je me suis accroché.

Et c’est là que la routine d’écriture entre en jeu.
Une routine, c’est l’une des clés pour tenir, ne pas tout jeter à la poubelle. Et aller au bout !

Voici la mienne :

*1/ je m’organise.
Le matin, je bosse pour mon activité dans l’événementiel.
L’après-midi, parfois je bosse encore, parfois je m’occupe des réseaux sociaux, j’écris les futurs posts, je discute avec des auteurs, je réponds aux messages. Mais j’essaye toujours d’écrire sur mon roman. Au moins 1h, histoire de me mettre dans le bain.
Le soir, après une série Netflix, je m’installe et je me mets à écrire sérieusement. Je pars généralement pour une session de 3 à 4h. Même routine les soirs de week-end.
Quand j’écris, j’écris. Pas de téléphone à proximité, pas de télé allumée, pas de boite mail ouverte. C’est au cours des pauses que je m’accorde pour aller me faire un thé ou me chercher un carré de chocolat que je profite d’une distraction. Quelques minutes et je repars dans ma session.

*2/ je fais en sorte que mon histoire ne quitte jamais mon esprit.
Je me tiens à cette routine, même quand je suis en phase de doutes et de lassitude. Mes sessions sont plus courtes mais au moins j’écris.
Et quand je n’ai pas le temps en journée ou en soirée, je profite de quelques minutes de dispo pour ouvrir mon document et je me relis. Ainsi, mon esprit est toujours dans mon histoire.
Et je me donne toutes les chances d’aller au bout.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Marie Nomis - Actualités

Marie Nomis, 34 ans – Lille

Bienvenue sur l’espace actualités ! Ici, je vous parle de mon premier roman, des étapes de la création jusqu’à son envol en tant que livre. Mais aussi de mon processus d’écriture, de mes doutes, de mes difficultés.

Pour me suivre ailleurs

Catégories

Catégories

Catégories

Archives