Danser sur la table

8 Juin 2021 | Mood | 0 commentaires

Ce soir-là, mon esprit était comme le ciel : un peu contrarié. Alors j’ai eu envie de m’isoler. Mais on ne s’isole jamais vraiment quand on est maman. Encore moins quand on a des enfants qu’on n’a pas vu de la journée.

J’ai demandé à ma fille de 4 ans de me ramener mes écouteurs sans fil. Pour m’isoler par la musique. Naturellement, je lui ai donné l’un des deux, et finalement, on s’est isolées à deux.

Elle s’est mise à déambuler sur la terrasse, en faisant danser ses mains. Et moi c’est mon sourire qui s’est mis à danser.
Cette enfant, c’est le principe du baume à lèvres mais pour le coeur. Même quand on croit que c’est foutu, que la plaie est ouverte et béante, que ça fait trop mal, elle a ce pouvoir de parvenir à apaiser quasi instantanément. Il suffit de la côtoyer deux minutes pour le comprendre.

Elle est revenue jusqu’à moi en me disant qu’elle aimait la voix de la chanteuse. Quand elle a vu que mes yeux ne la quittaient pas, elle m’a fait un clin d’oeil dont elle a le secret. Un de ceux qui vous font rire et vous font dire que vous avez une chance inouïe d’avoir un enfant.

J’ai continué à l’observer. Jusqu’au moment de grâce ou elle s’est mise à danser sur la table, et où ma contrariété s’est envolée.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Marie Nomis - Actualités

Marie Nomis, 34 ans – Lille

Bienvenue sur l’espace actualités ! Ici, je vous parle de mon premier roman, des étapes de la création jusqu’à son envol en tant que livre. Mais aussi de mon processus d’écriture, de mes doutes, de mes difficultés.

Pour me suivre ailleurs

Catégories

Catégories

Catégories

Archives